Retour vers la liste

P27 Fonds Charles-Henri Durocher

P27 Fonds Charles-Henri Durocher.– 1923-1967.– 0,1 mètre de documents textuels.– 169 documents photographiques: n & b et couleurs.– 78 documents iconographiques.– 6 négatifs: n & b.

Dessin fait par Charles-Henri Durocher

Notice biographique

Fils de Charles et d’Annette Brault, Charles-Henri Durocher naà®t le 11 aoà»t 1926. En 1940, il s’enrà´le dans l’armée avant l’à¢ge requis. De 1943 à  1949, il travaille dans la marine marchande canadienne sur des navires de marchandises et des pétroliers et bourlingue dans les Antilles et en Europe. En 1949, à  Pointe-Saint-Charles, il épouse Simone-Élise Brault. En 1950, il devient chauffeur de taxi et de camion. Il entre par la suite au Petit journal de Roger Maillet. Il sert d’éclaireur pour les journalistes et prépare leurs voyages en Europe. Il agit également comme secrétaire et homme à  tout faire de Roger Maillet qu’il accompagne dans ses voyages en Europe. à€ partir de 1955, il travaille comme dessinateur chez Canadair, chez Sperry Gyroscope et dessine des instruments de navigation. Pendant les années 1950, il travaille aussi comme dessinateur d’autobus chez Canadian Car and Foundry ainsi que pour Arthur Sicard comme dessinateur de souffleuses à  neige. Il dessine aussi les livres de pièces et des livrets d’entretien dans l’est de la ville de Montréal sur la rue Bennett. Vers 1962, il travaille pour Sicard à  l’usine de Ste-Thérèse à  la planification des ateliers de dessin. à€ cette époque, il est représentant syndical des TUA (1967-1968). Comme loisirs, Charles-Henri Durocher pratique le modélisme et fabrique des miniatures. Bénévole pour la paroisse Ste-Jeanne-de-Chantal, il dessine la chapelle du Souvenir, peint une murale de l’à®le Perrot et reproduit une plaque rappelant une proclamation de l’intendant Hocquart. Il est décédé le 4 octobre 1994 à  St-Jérà´me, alors qu’il résidait à  St-Hippolyte. Il est inhumé dans le cimetière de Ste-Jeanne-de-Chantal dans l’à®le Perrot. Un seul fils est issu de son union avec Simone-Élise Brault, Carl, né en 1952. Ce dernier travaille dans le milieu brassicole. Il s’intéresse également à  l’histoire, au modélisme et à  la généalogie. Ayant habité La Barrière au domaine de l’Arche, son enfance est nourrie par les multiples ouvrages auxquels son père a contribué pour Roger Maillet et ses nombreux collaborateurs : le Musée de l’à®le Perrot dans la salle paroissiale, le moulin sur le boulevard Perrot en face du boulevard St-Joseph, la chapelle du Souvenir, etc. Aujourd’hui, il essaie de combiner histoire, modélisme et généalogie.

Portée et contenu

Les documents de ce fonds témoignent de la vie professionnelle et artistique de Charles-Henri Durocher. Nous y retrouvons certaines informations pertinentes sur la région au 20e siècle. Il est question du pont de la petite rivière des Cascades, de l’Hà´tel des Cascades, du canal de Soulanges, de Dorion, du lac St-Franà§ois à  St-Zotique et il est aussi question du Collège MacDonald à  Ste-Anne-de-Bellevue. Le fonds contient de la correspondance, des certificats de toutes sortes, des dessins, des documents photographiques, des cartes postales et des gravures de Jean Lébédeff. Le fonds est divisé en 4 séries:

Source du titre composé propre

Le titre est basé sur le contenu des documents.

 

État et historique de la conservation

Les documents du fonds sont dans un très bon état. Ce fonds a été légué au Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges par Carl Durocher lors de deux versements en juin 2000 et en juillet 2007.

 

Langue des documents

Franà§ais, anglais et espagnol.

 

Instrument de recherche

Répertoire numérique détaillé.

 

Conditions et restrictions

Les conditions générales s’appliquent. Aucunes restrictions.